Un site internet, c’est une boutique ouverte H24

Ca y est, c’est décidé : vous souhaitez avoir VOTRE site internet. Et vous avez raison.
Les utilisateurs effectuent leurs recherches sur Google, Qwant, Lilo ou tout autre moteur de recherches. Vous avez beau avoir une page PRO sur Facebook, vous ne serez pas référencé et donc, vous n’apparaîtrez nulle part. 

Pour les moteurs de recherches, si vous n’avez pas de site, vous n’existez pas (je sais, c’est triste, mais c’est comme ça).

Un site internet, c’est quoi ?

Tout le monde sait ce qu’est un site internet (ou presque). Nous sommes dans l’ère du tout connecté, et nous sommes tous connectés. 
Avoir son propre site, c’est garantir votre présence. Le site révèle votre image, votre marque, … Il diffuse les messages que vous souhaitez communiquer à vos visiteurs. C’est un outil de communication à forte valeur ajoutée. Voilà, je l’ai dit.
Que vous soyez en phase de prospection, de fidélisation, de vente, … Tout devient possible ! Et le must, c’est qu’on peut y accéder de n’importe où dans le monde ET à n’importe quelle heure. Et ça, aucun magasin n’est capable de le faire ! Et heureusement, quelque part.

Un site internet, pour qui ?

Avant internet, on effectuait ses recherches dans l’annuaire (local, de préférence), on prenait son téléphone, son véhicule et on se rendait au magasin le plus proche de son besoin.

Maintenant, on utilise son moteur de recherches favoris ( pas besoin de les citer) et on visite les pages de sites correspondant à notre besoin. 

Il existe différents types de site :

  • informatif (ou blog d’entreprise) : publication d’articles du secteur d’activité, conseils, notice d’utilisation de vos produits, …
  • vitrine : l’équivalent d’un magasin, il présente votre activité, vos produits, vos horaires d’ouverture, … 
  • boutique en ligne (ou eCommerce) : vos produits sont référencés et vous pouvez générer des ventes au delà votre zone de chalandise.
  • événementiel : informatif et ponctuel, durée de vie limitée mais essentiel pour attirer du monde lorsque vous créez un événement.

Un site internet, Comment ?

Il existe de nombreux logiciels et plateformes vous permettant de créer un site internet : Wix, Jimdo, … Prise en main à priori facile pour un utilisateur lamdba. C’est gratuit ou presque.

Quand c’est gratuit, c’est vous le produit !

Simple et intuitif… Bah oui, il faut que vous soyez capable de vous en sortir tout seul. Et puis, c’est un discours qu’on aime entendre, ça rassure !
Mais alors, pourquoi existe-t-il autant d’offres de création de site ?
Réponse : …
C’est un métier !

J’aime citer le secteur du bâtiment pour faire comprendre cela à mon entourage.

Dans le bâtiment, il y a des maçons, des plaquistes, des peintres, des électriciens, … Certes, certains sont multi-services. Mais on ne peut pas être bon partout. Pensez vous réellement qu’un peintre pour réaliser l’installation électrique de votre immeuble ?

La création de sites internet, c’est pareil. On est rarement graphiste, développeur, référenceur, communicant, … C’est un travail d’équipe. D’autant plus que si l’on veut rester performant, un temps considérable est alloué à la veille technologique. (Oui, cela évolue sans cesse).

On peut être « touche à tout », mais on aura forcément des points forts et des faiblesses. 

On peut également se positionner comme consultant, notamment pour l’étude de votre identité visuelle. Mais un logo sera conçu par un graphiste. Idem si vous souhaitez une charte graphique personnalisée.

Un site internet, combien ça coûte ?

Après combien ça coûte, essayez d’imaginer « combien ça rapporte » ? Puisque c’est bien l’objectif. Vous voulez plus de visibilité pour élargir votre base de prospects, certes. Mais la finalité, c’est bien de générer du chiffre d’affaires. Non ?

Au même titre qu’un magasin en zone d’activité, en effet, un site internet a un coût. Pour votre magasin, vous payez un loyer. Pour votre site, vous allez devoir payer l’hébergement. Comptez entre 50 et 300 euros annuel par hébergement. On est loin du montant d’un loyer, non ? Pour votre magasin, vous allez devoir investir dans une enseigne, des affiches publicitaires, du mobilier, de la déco. L’équivalent de l’enseigne est le nom de domaine, il vous en coûtera environ 15 euros par an. Pour votre site, il vous faudra ajouterun logo (que vous avez peut être déjà), des photos de qualité pro (j’insiste lourdement !) et des contenus de qualité (c ‘est votre image de marque qui est véhiculée). Là, on a une bonne base de comparaison. Je sens que vous êtes déjà en train de faire le calcul…

Maintenant, il reste à ajouter les options. Celles qui font parfois toute la différence avec votre concurrent. L’accès pour les personnes à mobilité réduites, par exemple. Et oui, même sur une création de site, il y a de bonnes techniques à mettre en oeuvre pour optimiser la visibilité pour TOUT public. 

Parfois, j’ai envie de pleurer quand je visite un site qui n’est pas pensé TOUT public.

Vous l’avez compris, il est plus judicieux d’imaginer un site internet comme un investissement, plutôt qu’un coût. Si ce n’est pas le cas, il va probablement falloir revoir vos objectifs (ou que je change de métier ?).

De même que vous agrandissez votre magasin, il sera toujours possible d’ajouter des fonctionnalités à votre site : Un formulaire de contact, des vidéos, un agenda des événements, une partie réservée à vos clients, un blog… Aucune limite !

Idem pour la déco du magasin qu’on refait au fil des saisons, des tendances, … votre site doit vivre, rester dans l’ère du temps. Frais et actuel. Soyez fier de votre site, montrez le ! Car oui, c’est le plus beau !

Comment peut-on fixer un tarif fixe sur une prestation modulable ?

L’artisan local, l’artiste ou la multi-nationale n’ont pas les mêmes besoins. Ils n’auront pas forcément les mêmes ressources humaines pour maintenir le site en vie. Il y a toutes sortes de tarifs pour concevoir un site internet.

Un ami m’a proposé de faire mon site vite fait, alors pourquoi devrai-je payer un prestataire ?
Réponse : hum, je vous invite à relire l’article 
Votre ami sera t il disponible pour changer les photos, pour vous formez à l’utiliser ? …
Et si le site qu’il vous fait ne vous plait pas, comment allez-vous lui dire ? 

libero leo Sed mi, at velit,

Pin It on Pinterest

Share This